JIMENEZ DEREDIA

Jorge Jiménez Martínez, surnommé Jiménez Deredia, est né à Heredia, au Costa Rica, en 1954.

Il a commencé son activité de sculpteur dans les années 70 en créant des œuvres qui mettent en valeur à la fois le développement de formes organiques modifiées par l’environnement, la force de gravité et la croissance et les influences de l’art précolombien.

À l’âge de 22 ans, il s’installe en Italie où il commence à travailler le marbre et le bronze.

L’intuition d’une vision globalisante de l’être et de l’univers se renforce grâce au rétablissement de la culture costaricienne, en particulier les sphères précolombiennes des anciens Borucas qui deviennent une source d’inspiration constante dans ses œuvres.

Ces mystérieux artefacts amènent le sculpteur à des études concernant à la fois la forme et le matériau utilisés, ainsi que la fonction et le symbolisme liés à la sphère et au cercle.

La phase de renouveau artistique est également soulignée avec l’adoption du nom artistique de Deredia, contraction de « de-Heredia », sa ville natale.

En 1985, il compose la première Genesis, œuvres décrivant différentes phases de mutation de la matière dans l’espace au fil du temps.

C’est durant cette période qu’il a jeté les bases de la création de son idéologie artistique, le symbolisme transmutant.

Fermer le menu